Du sirop au sucre

Le sirop obtenu est amené à sursaturation dans des chaudières de cuite.
La cristallisation est alors amorcée au moment opportun : elle se développe et se généralise pour former une masse cuite qui sera transférée vers des malaxeurs.
On introduit cette masse dans des turbines, qui de par leurs grandes vitesses de rotation, permettent la séparation des cristaux de sucre du liquide impur qui les enrobe.
Le sucre ainsi extrait de ce 1er jet est lavé à la vapeur et se présente sous forme de petits cristaux de " sucre roux ".

 
 
     
Version Anglaise